lundi 7 décembre 2009

Le bonheur parfait, le radis fourbe et les crudités multicolores



Depuis presque deux semaines, je nage dans un bonheur absolu. J'allais dire un bonheur sans nuage, mais si, il y en a un de nuage : puisque je suis dessus - du reste, je n'ai pas l'intention de le quitter tout de suite.
Tout est tellement parfait que même au concert l'autre jour, nous n'avons pas eu besoin de courir ni de nous battre pour avoir une place au tout premier rang, au pied de la scène. Pour une raison qui m'est inconnue, le public de Dominique A est incroyablement civilisé et courtois (il semblerait que la - bonne - musique adoucit vraiment les moeurs).
Pour m'occuper en attendant la première partie, j'ai sorti mon petit carnet, mais ne sachant toujours pas croquer les gens, je me suis mise à dessiner les légumes de ma soupe de la veille, carottes, poireau, céleri, échalotes... jusqu'à la petite boule vert pâle que j'avais jetée dans ma soupe avec les autres légumes parce que je ne savais pas quoi en faire et qui m'avait tout l'air d'être un navet, mais avec une chair rose fuschia je dois dire très engageante (j'ai eu le même choc visuel qu'avec les pêches de vigne). Après cuisson, j'en avais goûté un morceau par curiosité, et j'avais eu la très désagréable sensation de manger... des toilettes turques. Mixée, la boule en question avait tout de même joliment coloré la soupe en rose corail, tout en perdant de son goût infâme.
Puis, les lumières se sont éteintes. Alors, il a fallu se lever vite et ranger le carnet, le crayon, la gomme, sans rien faire tomber par terre.



Après l'épisode de la soupe, il m'en restait encore deux, de ces boules puantes. J'ai dû mener quelques recherches sur la toile pour découvrir qu'il ne s'agissait point de navets, mais de radis. Des radis red meat, pour être plus précise. Etant donné que l'option cuite n'est plus envisageable, j'ai tenté la version crue, râpée, avec plein d'autres crudités. Qui s'est révélée délicieuse. Le rose vif du radis prend une teinte plus pâle en comparaison avec les carottes pourpres (lesquelles passeraient presque pour de la betterave). Bref, ça fait un chouette mélange de couleurs.

Salade de crudités multicolore à la sauce ponzu



pour un bol

1/2 carotte orange
1/2 carotte blanche
1/2 carotte pourpre
1 petite endive
1 petit radis red meat
2 c.s. de sauce ponzu
1 c.s. de vinaigre de riz (blanc)
1 c.s. d'huile d'olive

Emincer finement l'endive et râper les carottes et le radis (dans une râpe à gros trous, c'est plus joli).
Préparer la vinaigrette en mélangeant la sauce ponzu, le vinaigre de riz et l'huile d'olive, et verser sur les crudités.

N'allez pas croire que je sois au régime, ou que je ne mange que des salades en ce moment. Je me nourris aussi de steaks frites (plus précisément de filet de boeuf méga tendre avec une sauce au poivre et des frites maison du Bistrot Paul Bert), de grands bols de pumkin and tomato laksa mais sans lait de coco, de ragoût de jarret extra-fondant, de poitrine de cochon longuement mijotée de papa Mango, et puis, j'ai fait deux fois l'excellent entremets au chocolat de Loukoum°°°, pour les deux repas d'anniversaire de ma soeur (c'est vous dire à quel point ce gâteau lui a plu).



La recette est , au cas où ça vous intéresserait.

Et puis, un jour où je déjeunais seule à la maison, j'ai fait involontairement un repas orange : soupe aux légumes (celle du dessin), osso buco (décongelé) avec des coquillettes, et kaki. Je m'en suis rendu compte à la fin du repas, et ce hasard m'a mise en joie (il ne m'en faut pas beaucoup, c'est vrai).

Je voulais aussi vous parler de livres, mais là, je n'ai plus le temps. Et il faut que j'en laisse un peu pour la prochaine fois, vu que je n'ai rien à raconter en ce moment (le bonheur, c'est ennuyeux, et ça vous rend ennuyeux - on ne peut pas tout avoir).

25 commentaires:

Le Roman-feuilleton du lundi a dit…

Que j'aime ce blog, décidément ! Je n'en ai jamais assez... C'est si joli, si bien écrit. Exquis.

Natalia a dit…

Ben non ça rend pas ennuyeux, le bonheur...
Ta salade est super jolie. Mais ici on ne trouve que du radis noir (du reste il a les mêmes propriétés lorsqu'on tente de le faire cuire, pouah quelle horreur). Je le fais mariner 48h, cru, dans un mélange de vinaigre de riz. C'est très bon aussi... un peu "coréen"...

Natalia a dit…

vinaigre de riz, sucre et sel. J'ai fait un "couper" malheureux, apparemment...

(les chéchés) a dit…

je ne vois rien d'ennuyeux dans les délicats dessins de tes légumes (et le radis rose rend très très bien) ni dans les semaines culinaires (et culturelles) qui défilent. au contraire. je suis frustrée des livres absents pour lesquels il va falloir être patiente, et les autres dessins que ta gourmandise t'aura inspirée.
les petites crudités ont une très jolie couleur qui laisse du rose sur les joues toutes grises comme le ciel, et l'entremet, houaou... il est parfait.
profite bien de ce nuage, il y en aura plein d'autres tout aussi légers et confortables, j'espère ;)

Cécile a dit…

J'ai adoré l'épisode du radis cuit puant, oui, je sais, je suis pire que les enfants (!!).Certaines (comme moi) ne se "refont" pas...
je ne t'ai jamais trouvée ennuyeuse, même survolant la terre (!!). Et puis,un peu de bonheur de temps en temps ne fait de mal à personne et fait beaucoup de bien à celui qui a la chance de le vivre!
L'entremets m'a l'air parfait en effet. Ta soeur a bon goût, et un peu de chance elle aussi.
Pour finir: vive le kaki, qui pousse à foison ici, et dont je me délecte aussi.
Profite bien de tout ça. Le plus longtemps possible.

maud a dit…

hummm ! c'est bon à connaitre ce truc bizarre. je vais voir si je peux mettre la main dessus.

Et le concert alors , c'était comment ?

Vanessa a dit…

Quel plaisir de te lire - tu m'infectes aussi avec ton bonheur :-) De bien jolis dessins, une salade superbe et puis cet entremets...J'espère avoir le temps pour le faire cette semaine, sinon je vais penser à rien d'autre. Et puis je suis contente que le concert de Dominique A t'ait plu - j'ai découvert sa musque récemment et c'est vraiment extra.

Oré a dit…

Plutôt une bonne nouvelle ce radis-rose-puant! Je ne connaissais que la betterave pour colorer les plats de rose... Dans les préparations froides, ce radis sera parfait. Reste à le trouver! Merci pour cette nouvelle découverte (après les azuki que j'ai eu l'occasion de goûter en dessert: ADDICT! ). Et surtout, reste sur ton nuage: ton blog reste passionnant, que tes dessins soient roses ou gris!

Alice a dit…

On dirait presque un dessert, une jolie salade de fruits :)
et les gens heureux ne sont pas ennuyeux, au contraire, c'est quand même mieux que les gens qui font la gueule toute la journée non ? :)

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Le Roman-feuilleton du lundi : Que répondre à tant de compliments...?
Merci !

Natalia : J'ai l'impression d'être très ennuyeuse en ce moment, à raconter tout le temps que je vais super bien et tout, et tout.
Merci pour le truc, la prochaine fois je saurai quoi faire du radis noir si j'en trouve dans mon panier hebdomadaire.

Les chéchés ! Oui, mais tu trouves ça palpitant, de parler de radis ?
J'adore les couleurs de ces crudités, ça change des carottes râpées classiques et ça met un peu de couleur dans ce mois de décembre gris et humide.

Cécile : Tu es bon public ;-)
L'entremets était parfait, en effet. J'ai suivi la recette à la lettre. Il me restait juste un surplus de mousse, que nous avons mangée avec des poires coupées en morceaux, c'était délicieux.
Comme je t'envie pour les kakis...

Maud : Je ne sais pas où on peut en trouver, de ces radis. Je les ai eu dans mon panier de légumes hebdomadaire, mais je ne sais pas si j'en achèterai spontanément...
Le concert était fantastique. Il a une présence incroyable sur scène, j'ai adoré observer sa gestuelle.

Vanessa : Oui, j'aimerais tant pouvoir contaminer les autres avec ce bonheur si fort.
Tu as raison de vouloir essayer cet entremets, il est parfait, et de surcroît très facile à préparer.

Oré : Merci merci ! Je vais tâcher de faire de mon mieux pour la suite...

Alice : C'est vrai que c'est plus agréable que des gens qui font la gueule toute la journée, mais personnellement, j'aurais du mal à supporter quelqu'un qui n'arrête pas de clamer haut et fort qu'il est super heureux et tout...
Bon, je vais me coucher, parce que je me lève dans quelques heures, pour aller nager.

Mlle Paradis a dit…

Je suis en retard mais de toute facon Le Roman- feuilleton du Lundi parle pour moi.

arrosoir a dit…

ben moi le bonheur ça ma parle aussi ! surtout avec des croquis de premières partie, du chocolat, une salade craquante piquante et un radis masqué dans la soupe :)
alors je dis "oui" au bonheur ! et double "oui" :)

Gracianne a dit…

Profite :)
Mais non, t'es pas ennuyeuse.
Sinon on ne serait pas venus te lire.
Alors?

misa a dit…

Tes dessins sont ravissants, il y a de la poésie dans ton radis, continue à nous enchanter ! Une simple question : qu'est-ce que tu as fait avec tous les jaunes d'oeufs non utilisés dans la recette de l'entremets ?

Adèle a dit…

C'est la 1e fois que je poste un commentaire, et pourtant je suis ce blog depuis un certain temps, et je ne m'en lasse pas... C'est un de mes favoris :) (et le dossier lunchbox est une source d'inspiration inépuisable !)
Je me permet de vous poser une question: comment faites-vous pour avoir cet effet polaroïd avec du texte pour vos photos ?

Mingoumango (La Mangue) a dit…

(Bon, finalement, je n'ai pas réussi à me lever pour la piscine ce matin. La grosse lose :-|)

Mlle Paradis : Mais il n'y a pas de retard, on écrit quand on veut ici :-)

Arrosoir : C'est noté !

Gracianne : Oui, je profite. Je savoure. C'est bon :-)
Alors quoi ?

Misa : J'ai fait des penne carbonara avec une partie des jaunes, mais j'avoue que j'ai jeté le reste - je sais, c'est mal.

Adèle : Merci pour ce premier commentaire, c'est toujours chouette de voir des lecteurs silencieux se manifester :-)
J'imagine que si vous venez ici depuis un certain temps, vous devez connaître le blog de Patoumi. Si ce n'est pas le cas, il faut absolument que vous alliez la lire.
Alors, il se peut que le dossier lunchbox s'agrandisse ces prochains mois, vu que je n'aurai probablement pas de cantine et que je n'aurai pas envie de manger dehors tout le temps. Ca m'angoisse un peu, parce que les lunchboxes de la BN, je les préparais tranquillou le matin, alors que là, je vais avoir des horaires à respecter. C'est pas gagné.
J'encadre mes photos sur un site internet, et ensuite je rajoute le texte sur la zone blanche. Si vous me donnez votre adresse électronique, je vous explique tout en détail.

Adèle a dit…

Un grand merci pour votre réponse !
Oui en effet je connais le blog de Patoumi, grâce à vous je pense, et je l'apprécie beaucoup.
Pour ce qui est de l'agrandissement du dossier lunchbox, je m'en réjouis, et je suis persuadée qu'avec un peu d'organisation ça se passera très bien (si si !) :)
C'est vraiment très gentil de votre part de bien vouloir m'expliquer l'encadrement des photos, voici donc mon adresse email: tite_reinette@hotmail.com
Mille mercis !!

Gracianne a dit…

Ben alors rien, tout va bien.
Pour les lunchbox de travailleurs, que je persiste a appeler "gamelles", je te ferai une formation. Nan, je blague. Les miens sont moins jolis, mais j'y arrive quand meme, tous les jours, en partant de chez moi a 7:30.

Sha a dit…

Le bonheur, c'est pas ennuyeux, c'est contagieux! :)
Ta recette me fait penser que je n'ai encore jamais trouvé de carotte d'une autre couleur que orange!

Tiuscha a dit…

Mais non le bonheur n'a rien d'ennuyeux ! Et j'aurais bien aimé voir ce que tu lis et ce que tu nous recommandes comme livre... Je reviendrai.
Ce navet fourbe, il faut s'en servir pour la couleur et le jeter ensuite ne fait...

Marion a dit…

Mais où trouves-tu donc toutes ces carottes colorées? Ca donne envie!

dada a dit…

Et bien nous on est contents de ton bonheur qui n'est pas ennuyeux du tout mais délicat avec tes histoires rigolotes, engageantes (sauf un peu moins pour la boule puante mais vu le résultat)... Et tu peux manger toutes les salades que tu veux, ta réputation de bonne cuisinière est désormais faite ;-)
Très bonne soirée

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Adèle : Je tâche de vous expliquer ça par écrit assez rapidement.

Gracianne : En fait, je parle plutôt de "paniers repas". J'ai mis "lunchboxes" pour faire moins plouc.
(Mais pourquoi te lèves-tu si tôt si tu ne pars de chez toi qu'à 7h30 ?)

Sha : Eh bien, c'était la première fois que j'en avais dans ma cuisine, de ces carottes.

Tiuscha : Pour les livres, il ne faut pas s'attendre à des choses extraordinaires. En plus, ce ne sont même pas des livres de cuisine.
Finalement, je l'aime bien ce petit radis (mais uniquement cru).

Marion : Alors, elles étaient dans mon panier de légumes hebdomadaire, parce que sinon, je n'en ai jamais vu ailleurs.

Dada : Merci ! Ca me fait plaisir de savoir que vous ne vous ennuyez pas ici.
Mais en cuisine, j'ai encore du chemin à faire pour arriver à ton niveau.

Sophie a dit…

Comme le bonheur te va bien. Pas une seconde d'ennui, d'ailleurs j'en redemande... Amitiés.

ann ju a dit…

pas ennuyeux et bien agréable cette jolie salade et je veux bien de part de ce délicieux gâteau. bise